Ciné-club

 

 

 

Le coût de la séance pour les adhérents de l'UTL du Pays de Locminé est de 4 €, sur présentation de la carte d'ahésion


Mardi 14 novembre à 14h00

 

Comédie d'Eric Taledano et Polivier Nakache (1h57)

 

Max est traiteur depuis trente ans. 

Des fêtes il en organise des centaines, il est même un peu au bout du parcours. Aujourd'hui c'est un sublime mariage dans un château du 17ème siècle, un de plus, celui de Pierre et Héléna. Comme d'habitude, Max a tout coordonné : il a recruté sa brigade de serveurs, de cuisiniers, de plongeurs, il a conseillé un photographe, réservé l'orchestre, arrangé la décoration florale, bref tous les ingrédients sont réunis pour que cette fête soit réussie... Mais la loi des séries va venir bouleverser un planning sur le fil où chaque moment de bonheur et d'émotion risque de se transformer en désastre.


Jeudi 16 novembre à 14h00

 

Comédie dramatique de Nicolas Vanier (1h56)

 

PARIS 1930.

Paul n'a toujours qu'un seul et même horizon : les hauts murs de l'orphelinat, sévère bâtisse de la banlieue ouvrière parisienne. Confié à une joyeuse dame de la campagne, Célestine et à son mari, Borel, le garde-chasse un peu raide d'un vaste domaine en Sologne, l'enfant des villes, récalcitrant et buté, arrive dans un monde mystérieux et inquiétant, celui d'une région souveraine et sauvage.


Vendredi 17 novembre à 14h00

 

Comédie dramatique d'Albert Dupontel (1h57)

 

Novembre 1917.

Deux rescapés des tranchées, l'un dessinateur de génie, l'autre modeste comptable , décident de monter une arnaque aux monuments aux morts.

Dans la FRANCE des années folles, l'entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire.


Lundi 20 novembre 2017 à 20h30

Entré libre en partenariat avec l'association Droit et Dignité des familles

 

Drame d'Arnaud Sélignac (1h41)

 

Vincent élève seul son fils de 10 ans, Tom.

Un amour indéfectible les lie l'un à l'autre.

Mais sous les belles apparences se cache une réalité douloureuse : père et fils vivent nichés dans le box d'un parking souterrain, dans une grande précarité.

Alors que les services sociaux découvrent que Vincent leur a menti sur leurs conditions de vie, c'est l'engrenage, la chute infernale.

Vincent risque de perdre la garde de son fils, sa raison de vivre.