Les Sinagots


Dans le cadre de nouvelles activités le Conseil d'Administration, vous propose une  balade en Sinagot sur le golfe du Morbihan.

 

Nous connaissons le golfe du Morbihan vu des différents rivages, mais mis à part quelques « voileux » peut-être présents dans la salle, nombre d'entre nous n'avons jamais navigués sur le golfe.

 

Avant tout quelques explications :

Sinagot est le nom des habitants de Séné (Sinagotes et Sinagots).

Les marins de Séné ont donnés le nom de Sinagot à leurs bateaux de travail.

Ces marins entre terre et mer, naviguaient sur ces barques à fond plat et à deux voiles rouges. La pêche conduisait les pêcheurs selon la saison à draguer les coquillages sur les vasières du golfe, au printemps à pêcher la seiche avec des casiers,

La pêche se pratiquait également au filet au large, donc sortir du golfe sur plusieurs jours, entre la baie de Quiberon et Le Croisic, jusqu'à l’embouchure de la Vilaine où se pêchait la civelle. 

Pour mémoire cette activité a débutée vers 1844 et ce jusqu'au milieu du siècle passé. C'était un métier de misère.

 

Une association les Amis du Sinagot basée à Port Anna à Séné possède, gère, entretien trois Sinagots.

Ils se nomment : Les Trois Frères, Le Joli Vent et le Mab er Guip. Cette association a été fondée en 1969 et fêtera ses 50 ans l'année prochaine. Le bateau est commandé par un Chef de bord, assisté de deux Equipiers; ces personnels sont parfaitement formés et qualifiés.

 

Déroulement d'une journée type de balade :

Rendez-vous à 9h à Port Anna.

Briefing sécurité, remise et port des gilets de sauvetage.

via la plate transbordement du quai au Sinagot ancré dans le chenal (la plate en navigation est toujours à la traîne du bateau et peut servir à le remorquer en cas d’absence de vent).

 A bord du bateau on met son pique-nique et ses affaires dans le bi (petite cabine située à l'avant).

 

L'équipage positionne la vergue sur le mât principal, à l'aide de la drisse on hisse la voile et aussi celle du mât de misaine, on libère le bateau de sa bouée d'amarrage et c'est le départ. Sur bâbord « La maison Rose « repère maritime de l'entrée de la rivière de Vannes et nous  saluons le Moine figé dans la pierre pour qu'il nous préserve d'une bonne navigation.

Suivant l'orientation d'Eole, navigation au près, au portant, on vire de bord plusieurs fois pour passer entre Port-Blanc à tribord et le Lériot à bâbord.

 

Sortie de ce chenal louvoiement pour remonter au vent. Accalmie, le Chef de bord invite les passagers intéressés à barrer le bateau avant les prochaines manœuvres.

Navigation en permanence adaptée, on choque pour border le taillevent et nous longeons sur tribord Larmor-Baden, l'île Berder, le Cairn de Gravinis et le Cromlech avec ses pierres levées sur bâbord.

 

Midi pointe le bout de son nez cap sur Port Navalo pour la pose déjeuner. Affalement des voiles, manœuvres pour s'arrimer à une bouée, débarquement équipage et passagers à l'aide de la plate. Pique-nique convivial sur la grève, partage de quelques  plats avec l'équipage.

 

Vers 13h 45 retour à bord via la plate, si besoin sur ordre du Chef de bord on met des ris dans le taillevent avant de le hisser et ce pour composer avec Eole  qui va nous ramener vers Port-Anna.

Cap à l'Est, bouillonnement des courants de l'île de la Jument (rappel 2 marées par jour, quand elle entre dans le golfe, elle met 1h ½ pour atteindre le port de Vannes et inversement), contournement des îles Brannec, Stibiden, on longe sur bâbord la pointe Liouse de l'île d'Arz, on goûte aux paysages, on croise des bateaux motorisés plein de touristes, on écoute l'étrave du bateau qui fend l'eau, on observe l'autre Sinagot à la manœuvre. A la demande du Chef de bord on se positionne à tribord pour compenser Eole qui incline le bateau à bâbord, on longe sur tribord l'île de Boëdic,

 

On vire sur tribord dans l'embouchure du chenal d'entrée de la rivière de Vannes. Avec un peu de chance nous pourrons voir derrière, le soleil qui traverse les vitraux de la chapelle de Boëdic.  Navigation attentive du Chef de bord et de ses Equipiers pour venir s'amarrer à la bouée du chenal face à Port Anna, affalement des voiles, désolidarisation de la vergue de son mât. Débarquement, fin de la balade il est environ 17 h.

 

Modalités :

La participation à cette activité pour la journée est de 35 €.

Il vous est demandé d'emporter votre pique-nique voir un plat à partager avec l'équipage et les autres passagers.

 

La sortie peut-être annulée jusqu'à la veille si les conditions météo sont défavorables.  Annulée mais dans tous les cas reportée. Ces balades s'étalent entre avril et fin octobre. La balade peut s'effectuer avec un, deux voir les trois Sinagots simultanément suivant le nombre de passagers.

 

 

Nous espérons que cette présentation vous aura donnée l'envie de cette « croisière » à l’ancienne.

Le parcours
Le parcours